Il est temps de visiter l’Altaï en Russie, en Sibérie, si vous recherchez un paradis d’aventure intact et brut et une beauté naturelle sublime.

Trois pays convergent à la frontière de la République de l’Altaï: la Mongolie, le Kazakhstan et la Chine, berçant la région dans sept zones climatiques et une diversité de paysages incroyable. La majeure partie de l’Altaï est un immense parc national, une zone immense mais peu peuplée. Ce coin pittoresque de la Russie abrite plus de 7 000 lacs, des montagnes aux sommets enneigés, dont le plus haut sommet de Sibérie (Mt Belukha, 4 506 m), des forêts sombres, des rivières gargouillant, des ours, des loups et même un léopard des neiges fantomatique. 

Profiter d’une randonnée ans les montagnes et les glaciers

Également appelé «La Suisse de Russie» ou «musée à ciel ouvert», l’Altaï abrite le site du patrimoine mondial de l’UNESCO, les montagnes dorées de l’Altaï, qui a ouvert la voie à certaines des randonnées les plus spectaculaires de la planète, vue sur la vallée, les montagnes enneigées lointaines et les prés alpins luxuriants. 

Voici la présentation de cette région :

Il y a peu d’endroits dans le monde où l’on peut rencontrer autant de combinaisons de paysages dans un espace aussi réduit.

Découvrir le mont Bélukha

La vraie beauté de la région de l’Altaï est le mont Bélukha, le plus haut sommet de Sibérie et de Russie (4 506 m). Il est en réalité 1 000 m plus haut que les crêtes montagneuses environnantes et il s’agit de l’une des attractions les plus populaires de la région parmi les adeptes du tourisme actif.

 Les glaciers couvrent quelque 70 km2 de sa surface, la montagne se trouvant dans une région de neige toute l’année. Ceux qui ont réussi à atteindre la crête recouverte de glace de Bélukha comprennent rapidement la force énigmatique et mystique des montagnes de l’Altaï.